novice


novice

novice [ nɔvis ] n. et adj.
• 1175 adj.; lat. novicius
I N. (XIIIe )
1Personne qui a pris récemment l'habit religieux et passe un temps d'épreuve ( noviciat) dans un couvent, avant de prononcer des vœux définitifs. Maître, mère des novices. Postulante qui prend le voile et devient novice.
2Personne qui aborde une chose dont elle n'a aucune habitude, qui n'a pas d'expérience. « Pour un novice, Sigognac ne jouait point trop mal » (Gautier). apprenti, commençant, débutant. Se laisser prendre comme un novice. bleu, conscrit.
3Mar. Jeune marin de seize à dix-huit ans. Mousse, novice et matelot.
II Adj.
1Qui manque d'expérience. candide, ignorant. « Frédéric était si novice, que ses premières folies de jeunesse lui semblaient le bonheur même » (Musset).
2Qui manque d'expérience (dans la pratique d'un art, l'exercice d'une profession, d'une activité). inexpérimenté, inhabile, maladroit. Je suis novice en la matière. Il est encore bien novice dans ce métier. jeune, 2. neuf.
⊗ CONTR. Expérimenté, habile.

novice nom (latin novicius) Personne qui a pris l'habit religieux et subit un temps d'épreuve avant de faire profession. ● novice nom masculin Marin âgé de 16 à 18 ans, faisant partie du personnel du pont. ● novice adjectif et nom Qui manque d'expérience dans une activité quelconque : C'est un novice dans ce sport. Qui ne connaît pas le monde, qui est naïf, ignorant, en particulier dans le domaine de l'amour : Il est encore jeune et novice.novice (synonymes) adjectif et nom Qui manque d'expérience dans une activité quelconque
Synonymes :
- bleu (familier)
- débutant
- néophyte

novice
n. et adj.
rI./r n.
d1./d RELIG Personne qui passe dans un couvent un temps d'épreuve avant de prononcer ses voeux.
|| ANTHROP Personne qui va passer par les différentes phases de l'initiation.
d2./d Personne qui est encore peu expérimentée dans une activité, un métier.
|| adj. Un avocat novice.
d3./d MAR Apprenti marin, qui n'est plus mousse mais qui n'est pas encore matelot.
rII./r adj. Qui n'a pas l'expérience du monde; candide, innocent.

⇒NOVICE, subst. et adj.
I.Substantif
A.RELIG. Celui, celle qui a pris l'habit d'un ordre religieux et se forme à la vie conventuelle avant de prononcer des voeux définitifs (v. postulant, profès). Maître, maîtresse des novices; instruire les novices. Quelques-unes (...) n'étaient plus pensionnaires, (...) étaient postulantes et à la veille de recevoir l'habit de novice (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.4, 1859, p.13). Les petits novices dans toute la première ferveur de leur vocation (HUYSMANS, Oblat, t.2, 1903, p.256):
1. On est au moins deux ans postulante, souvent quatre [chez les bénédictines]; quatre ans novice. Il est rare que les voeux définitifs puissent être prononcés avant vingt-trois ou vingt-quatre ans.
HUGO, Misér., t.1, 1862, p.583.
♦[En fonction de déterm.] Zèle de novice. Je prétendais que (...) nous pouvions bien nous mettre au brouet noir des lacédémoniens. Cela ne lui souriait pas du tout. Il raillait ma ferveur de novice en stoïcisme (SAND, Hist. vie, t.3, 1855, p.33). Les gens qui n'ont pas l'activité des bonnes pensées s'attachent avec une ardeur de novice à celle qui leur arrive par hasard (DURANTY, Malh. H. Gérard, 1860, p.169).
B.MAR. Apprenti matelot, de seize à dix-huit ans. Yves était alors un enfant de seize ans. On me dit qu'il allait passer novice après deux années de mousse (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p.41). C'est peut-être un usage dans la marine de brimer les novices. Mais je voyage comme passager et j'estime avoir droit à des égards (AUDIBERTI, Quoat, 1946, 1er tabl., p.22).
II.Subst. et adj.
A. —(Celui, celle) qui manque d'expérience, de connaissances dans l'exercice d'un métier, d'une activité particulière, qui fait quelque chose pour la première fois. Synon. apprenti, débutant.
1. Subst. À la manière dont le nouveau venu se développa sous les armes, S vit bien qu'il n'avait pas à faire à un novice (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.366). On connaît cette chance immanquable des novices aux tables de jeu. Elle ne fit pas défaut à Edmond. Il gagna plusieurs jours de suite (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.398):
2. Ce directeur (...) est un novice qui n'entend rien à son affaire: avant la fin de la quinzaine, il aura dépensé ici cent écus en rafraîchissemens pour se composer une troupe du rebut de toutes les autres. Il n'en est pas ainsi du vieux Berville (...); il a été quarante ans comédien; il connaît tous les secrets, c'est-à-dire toutes les ruses du métier...
JOUY, Hermite, t.3, 1813, p.200.
2. Adjectif
a) [En parlant d'une pers.] V. école C 3. Y eut-il une sorte de rivalité de métier entre l'empereur et M. Delcassé, le premier grand amateur de diplomatie et de paix, négociateur inlassable (...), le second plus novice mais d'autant plus enragé à ce noble jeu? (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p.149):
3. Tout à fait neuf aux affaires, et jusque-là absolument étranger à l'administration, je mis à profit cette occasion unique de m'instruire. Je ne manquai pas de m'informer avec chacun de tous les objets et de tous les détails de sa partie. Je ne craignais pas de me montrer novice aux premiers, afin de pouvoir discuter avec les derniers en connaissance de cause.
LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p.904.
♦[Qualifie un subst. désignant un type défini par sa fonction, sa profession] Automobiliste, cavalier, chasseur, spéculateur novice. Quand enfin on rencontre un puits, les caravaniers novices se précipitent sur l'eau, mais les anciens les arrêtent (THARAUD, Fête arabe, 1912, p.258). [Il] avait (...) reçu deux ou trois importuns collants, chapitré un rédacteur novice (ARNOUX, Double chance, 1958, p.144).
♦[Novice + compl. prép. désignant le domaine où se manifeste le manque d'expérience] Être novice en affaires, dans le métier, en la matière. Novice en ce métier [d'espion], il n'osait questionner ni le portier, ni le cordonnier de la maison (BALZAC, Ferragus, 1833, p.38). Jadin est une petite chanteuse, si novice au concert qu'elle n'a pas eu le temps encore d'oxygéner ses cheveux châtains (COLETTE, Vagab., 1910, p.20).
[P. méton.] O remembrances enfantines de quand, insoucieux moutard, je poussais et tapais mon cerceau novice entre les pantalons à bandes rouges (...) des militaires (VERLAINE, OEuvres posth., t.2, Souvenirs et promenades, 1865, p.190). La petite soeur Christine, vacillant sur des jambes novices, tire sa maman par la robe (MALÈGUE, Augustin, t.1, 1933, p.16). Un soldat, assis au clavier, y cherchait d'un doigt novice le refrain de La Madelon (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.850).
b) [En parlant d'un animal] Elle lassera ses juges, les surmènera au cours des interminables audiences, les abandonnera recrus, comme une bête rouée promène des chiens novices (COLETTE, Vagab., 1910 p.39). Leurs bonnes têtes d'hommes, dressées hors de la mer comme celle d'un chien novice à la nage (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p.125).
B. —(Celui, celle) qui n'a pas l'expérience du monde, de la vie, en particulier dans le domaine de l'amour.
1. Subst. Et la fille-vierge (...) venait de jouer avec le hobereau campagnard une comédie de dévergondage propre à le tromper, à lui donner à croire que la novice était déjà une vieille recrue de la prostitution (E. DE GONCOURT, Elisa, 1877, p.44). Eh! fit-il narquoisement, quel novice, quel oison fais-tu encore, quoique tu te prétendes recuit et trempé par un malheureux demi-siècle! (ARNOUX, Visite Mathus., 1961, p.166). V. air2 ex. 49:
4. Il se sentait dévisagé. Peut-être avait-il une allure trop provinciale. «Il faudra que j'achète de nouveaux vêtements, se dit-il, et une canne... Pourquoi cette femme rit-elle en me regardant? Elle me prend pour un novice!...»
ARLAND, Ordre, 1929, p.111.
2. Adj. Amant, séducteur novice. À trente ans, moi, j'étais novice; À trente ans!... vous en plaisantez? C'en est fait, vous aimez le vice (BOREL, Rhaps., 1831, p.147). Jean-Paul est bien novice et les discours de cette femme le font rougir, à cause du garçon (MAURIAC, Enf. chargé de chaînes, 1913, p.187):
5. ... de l'avis de Mimi elle-même, ce jeune lycéen, qui pouvait être très-fort en algèbre, n'était pas un très-grand clerc en amour; et comme Mimi n'aimait point à faire les éducations, elle planta là son amoureux novice...
MURGER, Scènes vie boh., 1851, p.160.
[Novice + compl. prép.] Être novice en amour. La pauvre enfant était tout à fait novice à ce genre d'attaque. Elle n'avait pas de défense possible (SAND, Indiana, 1832, p.58). Tout novice qu'il fût dans la vie parisienne, il la devinait vénale et qui entrevoyait la chance d'une aventure fructueuse (BOURGET, Actes suivent, 1926, p.117).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1176 adj. «inexpérimenté» (CHRÉTIEN DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 5323); XIIIe s. subst. (Poire, 748 ds T.-L.); 2. 1275-80 relig. (JEAN DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 11182); 3. 1805 mar. «apprenti matelot» (LUNIER, Dict. des sc. et des arts, t.2, p.587). Empr. au lat. novicius «nouveau, récent» notamment en parlant d'esclaves dont la servitude est récente, également att. comme adj. et subst. «novice (en religion)» en lat. chrét. (début Ves. ds BLAISE Lat. chrét.), dér. de novus, nouveau. Fréq. abs. littér.:519. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 588, b) 754; XXes.: a) 1109, b) 633.

novice [nɔvis] n. et adj.
ÉTYM. 1175; lat. novicius, de novus « neuf, nouveau ».
———
I N.
1 Personne qui, désirant entrer dans les ordres, a pris récemment l'habit religieux, et passe un temps d'épreuve ( Noviciat) dans un couvent, avant de prononcer des vœux définitifs. || Maître, mère des novices. || Postulante qui prend le voile et devient novice.
1 On est au moins deux ans postulante, souvent quatre; quatre ans novice. Il est rare que les vœux définitifs puissent être prononcés avant vingt-trois ou vingt-quatre ans.
Hugo, les Misérables, II, VI, III.
2 Durtal pouvait se prévaloir de sa situation exceptionnelle de postulant, puis de novice oblat; elle l'introduisait, en effet, de plain-pied, dans l'Ordre dont il devait, lorsque le temps de sa probation serait terminé, faire partie.
Huysmans, l'Oblat, I.
Fig. || Ardeur, ferveur, zèle de novice. Néophyte.
2 Personne qui aborde une chose dont elle n'a aucune habitude. Apprenti (cit. 4), commençant, débutant, écolier. || Chance des novices au jeu (cit. 38). || Initiation (cit. 3) des novices à la pratique du haschisch.Spécialt. Personne qui n'a pas l'expérience du monde, de la vie, et, plus particult, des choses sexuelles. || Se laisser prendre comme un novice. Bleu, conscrit. || Déniaiser, initier une novice.
3 Cinq ou six ans qu'elle avait de plus que moi devaient, selon moi, mettre de son côté toute la hardiesse (…) et sûrement elle avait trop d'esprit pour ne pas voir qu'un novice tel que moi avait besoin non seulement d'être encouragé, mais d'être instruit.
Rousseau, les Confessions, II (→ Hardiesse, cit. 10).
4 Pour un novice Sigognac ne jouait point trop mal, et l'on sentait qu'il se formerait vite. Il avait la voix bonne, la mémoire sûre et l'imagination assez lettrée (…)
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, VII.
3 Mar. (1805). Jeune marin de seize à dix-huit ans, qui occupe le rang intermédiaire entre le mousse et le matelot (→ Merci, cit. 7; mousse, cit. 2).
———
II Adj.
1 Qui n'a pas encore la connaissance du monde, de la vie, qui manque d'expérience, spécialt dans le domaine sexuel. Candide, ignorant. || Il est toujours aussi (cit. 10) novice. — ☑ Par euphém. Elle n'est pas novice : elle a déjà eu de nombreuses aventures.
5 Mais, pour ne pas déployer en vain d'aussi grands talents, pour en obtenir le succès que vous vous en promettiez (…) il fallait donc auparavant former votre Amant novice avec plus de soin.
Laclos, les Liaisons dangereuses, CLI.
6 Notre heureux couple ne raisonnait pas ses plaisirs; quand il avait dansé toute la soirée, il rentrait fatigué et content. Frédéric était si novice, que ses premières folies de jeunesse lui semblaient le bonheur même.
A. de Musset, Nouvelles, « Frédéric et Bernerette », II.
2 Qui manque d'expérience dans la pratique d'un art, l'exercice d'une profession ou d'une activité quelconque. Inexpérimenté, inhabile, maladroit. || Il est encore bien novice dans son métier (Académie). Jeune (I., 10), neuf. || Comédien novice.Être novice à qqch., à un travail. || Chanteuse novice au concert (→ Estomaquer, cit. 3). || Il a réussi ce travail où il était novice (→ 1. faux, cit. 55).
7 Novice en ce métier, il n'osait questionner ni le portier, ni le cordonnier de la maison dans laquelle venait madame Jules (…)
Balzac, Ferragus, Pl., t. V, p. 37.
3 (Choses). || L'enfant s'appliquait à écrire d'une main novice.
8 Un soldat, assis au clavier, y cherchait d'un doigt novice le refrain de la Madelon.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 60.
CONTR. Émérite, expérimenté, expert, habile.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Novice — • The canonical Latin name of those who, having been regularly admitted into a religious order and ordinarily already confirmed in their higher vocation by a certain period of probation as postulants, are prepared by a series of exercises and… …   Catholic encyclopedia

  • novice — NOVÍCE, novici, ce, s.m. şi f. 1. Persoană care abia a început să înveţe ceva sau care a început de curând să activeze într un domeniu; începător. ♦ (Adjectival) Care nu are experienţa vieţii. 2. Persoană care a intrat de curând într o mănăstire… …   Dicționar Român

  • novice — Novice. adj. de t. genre. Qui a pris nouvellement l habit de Religion dans un Convent pour s y éprouver pendant un certain temps, dans le dessein d y faire profession. Un Religieux profez, un Religieux novice. les Religieuses novices les freres… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • novice — novice, novitiate, apprentice, probationer, postulant, neophyte are comparable when applied to one who is a beginner, especially in a trade, a profession, a career, or a sphere of life. Novice and the less common novitiate may be applied to… …   New Dictionary of Synonyms

  • Novice — Nov ice, a. Like a novice; becoming a novice. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Novice — Novice, TX U.S. city in Texas Population (2000): 142 Housing Units (2000): 65 Land area (2000): 0.451929 sq. miles (1.170491 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.451929 sq. miles (1.170491 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Novice, TX — U.S. city in Texas Population (2000): 142 Housing Units (2000): 65 Land area (2000): 0.451929 sq. miles (1.170491 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.451929 sq. miles (1.170491 sq. km) FIPS code:… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Novice — Nov ice, n. [F., from L. novicius, novitius, new, from novus new. See {New}, and cf. {Novitious}.] 1. One who is new in any business, profession, or calling; one unacquainted or unskilled; one yet in the rudiments; a beginner; a tyro. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • novice — UK US /ˈnɒvɪs/ noun [C] ► a person who does not have much experience in a particular job or situation: »a programming manual for novices »The article is full of advice for the novice investor …   Financial and business terms

  • novice — (n.) mid 14c., probationer in a religious order, from O.Fr. novice beginner (12c.), from M.L. novicius, noun use of L. novicius newly imported, newly arrived, inexperienced (of slaves), from novus new (see NEW (Cf. new)). Meaning inexperienced… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.